Une balade en bateau commentée pour découvrir le parc des Marais du Cotentin et du Bessin

Amarré au pont Jourdan entre Carentan et Saint-Côme-du-Mont, le Barbey d’Aurévilly II n’attend plus que ses passagers pour partir en promenade le long de la Douve. Traverser les marais du Cotentin depuis l’un de ses fleuves est la meilleure façon d’admirer et de comprendre cet environnement préservé et riche d’une faune et d’une flore étonnantes.

Une escapade nature au fil de l’eau au cœur du Parc des Marais du Cotentin

Classé Parc Naturel Régional depuis 1991, les marais du Cotentin et du Bessin sont une zone naturelle protégée qui s’étend sur pas moins de 148 000 hectares de la Manche au Calvados.

Nous vous proposons d’embarquer pour une balade fluviale sur la Douve afin de découvrir son paysage de bocage entre marais, prairies humides et tourbière. Un décor bucolique qui vous dépaysera assurément lorsque vous voguerez près des chevaux et vaches qui pâturent dans les champs et observerez les nombreux oiseaux migrateurs qui prennent leur envol au-dessus du lit du fleuve. Sans oublier une vie aquatique tout aussi foisonnante.

promenade bateau liesville manche

Une promenade fluviale guidée en pleine nature avec Bateau Douve

L’entreprise familiale « Bateau Douve » vous invite à bord du « Barbey d’Aurévilly II » pour vous faire visiter ce grand espace de nature préservée. Nommé d’après le poète originaire du Cotentin qui a tant écrit sur les marais, le bateau démarre sa promenade depuis l’embarcadère du pont Jourdan tout près de la Maison du Parc de Saint-Côme-du-Mont. Dominique Marie, son capitaine et enfant du pays, connaît les marais comme sa poche. Tout au long de la balade il vous les présentera de manière ludique agrémenté de petits mots d’humour sympathiques. Histoire, gestion, habitants sauvages des marais … vous découvrirez au fil de l’eau les secrets de ce coin de paradis.

De mars à septembre, embarquez pour une journée ou une demi-journée de visite. Une escale à Liesville-sur-Douve est prévue lors de la balade pendant laquelle vous pourrez découvrir ce charmant village et son église.

Pour obtenir plus d’informations ou organiser une visite, rendez-vous sur le site Bateau Douve où vous retrouverez le plan d’accès, les tarifs ou encore le planning des départs.

chevaux marais cotentin

De belles découvertes sur la route grâce à une vie animale préservée

Pendant votre promenade dans la vallée de la Douve, vous découvrirez toute la vie qui habite ces marais : oiseaux, rongeurs, poissons et végétaux.

Le fleuve s’écoule entre d’immenses espaces d’herbage. Sur ces grandes prairies les éleveurs y font pâturer chevaux et vaches. En regardant les berges, on aperçoit de nombreux trous. Ce sont les hirondelles de rivage qui les ont creusés pour y faire leur nid. Certains trous un peu plus grands sont l’habitat des rats musqués ou des ragondins. Ces derniers étant originaire d’Amérique du sud, ils n’ont pas de prédateurs naturels en Europe et sont donc très présents dans les marais.

Le parc des marais est aussi un lieu privilégié pour les oiseaux. De nombreuses espèces sont observables tels que des hérons cendrés, cormorans, mouettes, goélands, aigrettes, bergeronnettes printanière, poules d’eau, cigognes, colvert

On trouve également de nombreux Martin pêcheur sur le fleuve. Ce petit oiseau creuse son nid dans les berges et tapisse sa galerie d’arrêtes de poisson. Il éloigne ainsi les prédateurs premièrement par l’odeur nauséabonde des arrêtes puis celles-ci les piquent s’ils tentent de s’approcher.

Tout au long du fleuve on aperçoit de drôles de huttes sur le rivage. Ce sont des Gabions. Ils servent d’abris pour la chasse aux canards. Lorsque l’eau monte en hiver les chasseurs utilisent des plates des marais, petit bateau à fond très plat pour pouvoir atteindre leurs gabions.

Sur le rivage de nombreux pêcheurs surveillent leur ligne. Il faut dire que cette zone naturelle est classée rivière de 2ème catégorie et est réputée pour son abondance, la variété et la taille de ses espèces. Du brochet, de la carpe, du gardon, des anguilles, des écrevisses brunes … mais aussi quelques poissons d’eau de mer comme du mulet ou des aloses qui remontent les cours d’eau pour la reproduction.

À la découverte de l’histoire du marais, un patrimoine lié à la gestion de l’eau

En hiver l’augmentation des pluies provoque une montée des eaux qui donne aux marais une toute nouvelle image. Ce phénomène appelé « la blanchie » empreint le paysage d’une aura mystérieuse. L’eau recouvre l’essentiel du paysage laissant seulement apparaître le haut des clôtures et des arbres, l’herbe des pâturages faisant dorénavant partie du monde aquatique.

Tandis que le bateau glisse tranquillement entre les grandes étendues de verdures du parc, notre guide nous explique comment les marais furent utilisés au cours de l’histoire et quels systèmes mis en place pour gérer le flux de ses différents fleuves. Parmi ces aménagements hydrauliques on peut citer les portes à flots. Naturellement propulsées par le mouvement de la marée, les portes à flots permettent de réguler le niveau de l’eau dans les marais.

Elles empêchent l’entrée d’eau de mer et donc d’eau salée dans les terres ce qui aurait des conséquences écologiques désastreuses. On en trouve plusieurs dans le parc des marais. Sur la Douve elle se situe au sud de Saint-Côme-du-Mont sur le pont de la Barquette et ont été construites en 1735.

paysage marais cotentin
petite maison marais cotentin

Le Capitaine nous décrit également l’utilisation commerciale de ces voies navigables par les gabardiers aux XVIIIe siècle. Les gabares étaient de longs bateaux à fond plat équipées d’une grande voile qui transportaient de la marchandise. La navigation fluviale était importante à l’époque. On aperçoit encore sur la rive la petite maison du percepteur qui venait récolter la taxe de passage. Elle n’était utilisée qu’en été car l’eau l’inondait presque complètement en hiver.

Vient alors le tragique chapitre du débarquement de Normandie. Les Allemands avaient inondé volontairement les marais pour entraver l’atterrissage des parachutistes américains. Chaque année lors du D-Day Festival, des sauts en parachutes sont réalisés juste à côté, au lieu-dit « La fière » pour commémorer la mémoire de ces hommes. Après la libération, les premières années furent difficiles pour les paysans face à ces terres saccagées.

Notre guide nous conte également la vie agricole des marais au 18ème siècle : la traite des vaches par les « Triolettes » qui venaient jusqu’à trois fois par jour, la traversée des fleuves par les éleveurs et leur troupeau pour gagner du temps par rapport à la route. Le parc abrite également les tout premiers moulins à vent d’Europe.

Sur la rive on voit encore les vestiges d’un ancien four à chaux qui a fonctionné jusqu’en 1961. La chaux était élaborée pour ces multiples usages tel que la désinfection de la terre après l’élevage des animaux.

vaches marais cotentin

Une balade ressourçante au cœur de la nature à faire absolument pour déconnecter du quotidien. Avancez au fil de l’eau dans cet environnement encore sauvage et atypique que sont les marais. Au rythme de la nature, prenez le temps de découvrir ses paysages et rencontrer ses habitants sous les commentaires avisé du capitaine du bateau.

Autres lieux de visite nature à découvrir en Normandie